Journée Poubelle

Posté le Lundi 28 juillet 2008

Hier, je me suis endormie à 3 heures du mat’ et je ne sais même pas pourquoi, j’ai juste maté deux épisodes de Prison Break puis j’ai fait des folies avec ma cousine sur le lit XD. Sans jeu de mot douteux ou quoi que ce soit, on a bien cassé mon lit à force de sauter sur Andy des Rita Mitsoukou et à crier comme des folles évadées d’un Hospital de Dingues. Bref, j’ai fermé les yeux à 3 heures du mat’ et je suis directement tombée dans les bras de Morphée, put*** de Morphée; J’en émerge qu’à 13 heures de l’après midi. J’ai une demi-heure pour prendre ma douche, faire les lits de la maison, la vaisselle, les tables, nettoyer la cuisine et les salles d’eau et puis m’habiller pour sortir illico à l’aéroport afin d’acceuillir ma tante qui arrive de Paris. L’attente dure 3 heures et je sors de l’aéroport à 17 heures sans que j’ai rien avalé de la journée, même pas un verre d’eau fraîche. On se réunit tous chez Grand-Mémé pour taper la discut’ avec la famille et ma famille, la toute proche famille qui se compose de Père, Mère, Frère et Moi. On sort manger des sandwichs’ puis direct la maison pour faire la sieste à 20 heures ‘___’ On ressort pour re-aller chez Mami pour dîner du couscous dont le goùt amer est encore présent dans ma bouche, puis ma famille proche sort pour aller boire un pot dans le Café Habituel … Résultat de la journée : une journée à la poubelle, j’ai rien foutu, je suivais les autres et je terminerai bien mon article sur : Et c’est le temps qui court, court….

 

Arf’ la journée de Merde signé Ambrosia !!! Cri

gomenasai @ 1:07
Enregistré dans Textes
Concert de Shaggy en Tunisie

Posté le Vendredi 25 juillet 2008

Ce n’est pas vraiment mon style de musique mais j’habite dans un pays où les artistes que je connais n’y viennent pas, donc, j’ai sauté sur l’occasion pour voir Shaggy le 22 Juillet à Carthage dans la capitale. C’était bien. C’était très bien. C’était vraiment très bien. Bon, vu que je n’ai pas un élément de comparaison, je ne peux pas dire excellent. Les concerts dans ma vie sont tellement rare…

Bref, je craignais une mauvaise réaction du public tunisien face au chanteur mais je me suis inquiétée pour rien, heureusement d’ailleurs.

J’étais assise sur le gradin en compagnie de mon frère. Mais qu’est ce que je dis moi, j’étais debout tout au long du concert à danser telle une folle.

J’ai retenu quatre chansons classiques de Shaggy qui sont : Bombastic, Angel, Sexy Lady et It Wasn’t Me

Le chanteur Jamaïcain était entouré de ses co-équipiers qui ont contribué à mettre le feu sur scène. Et oui, Shaggy est une bête de scène. Et pour le prouver, dès son entrée il annonce clairement à ses fans Tunisiens :  «Attention! On n’est pas dans un opéra ici. Le reggae jamaïcain ne s’écoute pas assis sur une chaise. Alors, tout le monde debout et sautez, sautez!!!»

En faite, je me suis beaucoup amusée et je songe aller au concert de Sean Paul prochainement en Aout. Cool

gomenasai @ 14:06
Enregistré dans Musique
Hier à minuit …

Posté le Vendredi 25 juillet 2008

La terre s’ouvre en grand sous mes pieds. Je m’allonge et la pièce tourne, des points noirs apparaissent. Mon coeur se serre dans ma poitrine, battant rapidement ou très lentement, à peine. Il cherche refuge à l’intérieur de moi. J’ai la terrible impression de tomber dans un puit sans fond. Comme si un gouffre venait d’apparaître devant moi, voulant m’aspirer. Je vacille dangeureusement. Mes yeux clignent anormalement, ils commençent à me piquer. Je sens que les larmes montent indéniablement à mes yeux. Je les sens se remplir d’eau. Ma vue se brouille sous cet eau précieux. Elles coulent… Contrairement à mon sang qui semble s’être bloqué dans mes vienes. Ce n’est qu’une impression… Ma gorge devient brutalement sèche. Mes lèvres se retroussent sous l’effet de la rage. Une rage si violente et si spontanée que je pourrais devenir meurtrière. Et puis, je ne vois rien qui me retient de cèder à mes pulsions meurtrières. La vengeance est un plat qui se mange froid. Ce célèbre dicton sonne tellement faux, maintenant. C’est à ce moment précis que je veux me venger, je ne veux pas attendre. Attendre quoi ? Attendre qui ? Rien ni personne. J’essaye d’avancer, de bouger. Mais mon coprs refuse d’obéir. Après un moment qui m’est apparu une éternité, mon coprs se remet à fonctionner. Je cours… Courir comme je sais si bien le faire, courir à en perdre haleine, courir sans s’arrêter… Je freine ma course. Je tombe. Je n’ai même pas mal, ou peut-être que je ne fais qu’ignorer seulement la douleur. Mon sang coule à travers mes doigts. Des tâches rouges percutent le sol, dans un bruit régulier. Le flop de mon sang qui coule encore me ramène malgré moi à la triste réalité. Cela me fait l’effet d’une gifle violante. Un trop plein d’émotions s’immiscent en moi. Je perds de plus en plus le contrôle. Tout ceci me rendent accablée. Je ne suis plus rien. Je suis seulement l’ombre de moi-même qui veut se fondre dans le néant. Mon coeur tombe à une vitesse vertigineuse dans ma poitrine. Je n’ai plus d’oxygène dans mes poumons. Je me sens écrasée. L’étrange impression d’être vidée de tout, de sa vie… Je ne tiens qu’à un seul fil à la vie, celui qui me relie encore à elle. Un fil trop fragil. J’ai peur. Je panique et je ne sais que faire. Les foudres du ciel s’abbattent sur mes fréles épaules. Je frissonne, je soupire. Mon monde s’écroule devant mes yeux, devant moi qui ne fait rien pour empêcher cela. Je ne fais absolument rien, impuissante. Ou peut-être que c’est moi. Mon cerveau n’arrive plus à analyser quoique ce soit. Le vent s’élève et me fouette le visage. Mes cheveux tournoient autour de moi. Je me sens partir en arrière. Je retombe pour la deuxième fois. Mais cette fois, je n’ai pas envie de me lever. A quoi bon se lever ? Je n’ai plus raison de vivre. Je regarde la noirceur du ciel. Je comptemple ce paysage désolant et je m’envire de voir les foudres se déchainer sur cette terre. Je ne me contrôle plus. Je souris et je pleure à la fois. Je crie mais aucun son audible sort de ma bouche. Les mots compréhensibles me font défaut. Je ne sais pas ce qui m’arrive. C’est bizarre, voir étrange.

gomenasai @ 14:06
Enregistré dans Textes
The Honorary Title

Posté le Dimanche 13 juillet 2008

Site Officiel

Myspace

C’est un groupe de rock indépendant ( mon style de musique Langue ) provenant de New York, Brooklyn précisément. Ils ont sorti deux albums tout aussi magnifique l’un que l’autre.

Stay Away est une chanson reprise dans l’album The Road Mix de la série télévisiée One Tree Hill, Volume 3. Je vous conseille vivement de l’écouter, c’est une petite merveille.

gomenasai @ 17:41
Enregistré dans Musique
Cupidon

Posté le Dimanche 13 juillet 2008

Mon très cher Cupidon,

Que signifie l’amour? Voilà une question que je me posais depuis que je suis très petite, mais elle n’avait pas d’importance à mes yeux, à cette époque. Mais plus je grandis, et plus je sens le besoin de connaître enfin la réponse. Je vis dans une ville la plus barbante du monde, avec des parents ultra banals et un frère de vignt ans qui n’a aucun intèret. Il ne m’arrive jamais rien d’extra-ordinaire. Jamais. Trouver l’amour avec un grand A, cela est possible ? J’en sais point. Mais j’adorerais ! Je n’ai que 14 ans, et alors ? Si la passion ne vient pas à moi, c’est moi qui irait vers elle. Je tiens absolument à rencontrer le grand amour, celui qui met la tête à l’envers, le coeur en feu et l’âme en délire. Comme dans les romans à l’eau de rose, à la télé ou encore au cinéma. Celui qui nous ôte l’envie de dormir la nuit. Il paraît que, quand est amoureux, le ciel est plus bleu, le soleil plus brillant et l’air plus parfumé. Un bled perdu comme Tunis devient le paradis sur terre. Mon collège se transforme en jardin fleurissant. Et la pauvre Ambrosia de rien du tout ( c’est moi ) se métamorphose en princesse avec des pantoufles de verre à paillettes.

Alors, amène-le-moi, celui qui m’enverra la première lettre d’amour, m’emmènera à mon premier rendez-vous et posera ce tout premier baiser sur mes lèvres frémissantes. Mon Prince Charmant. Mon chevalier en armure étincelante. Mon petit copain.

Et s’il te plait, Cupidon, envoie-le-vite.

Am.

gomenasai @ 17:07
Enregistré dans Textes
Bienvenue, cher visiteur

Posté le Dimanche 13 juillet 2008

Voilà mon premier article, c’est juste un essai.

J’espère que le contenu de mon blog futur vous plaira. Cool

 

gomenasai @ 15:55
Enregistré dans Textes